Prévoyance décès-invalidité

Comment êtes-vous protégé en cas d’invalidité, d’incapacité ou de décès ?

Alors que les garanties proposées par la Sécurité sociale sont souvent partielles et variables selon votre statut professionnel, les contrats de prévoyance souscrits à titre individuel vous apportent un niveau de protection et de sécurité optimal, pour vous et vos proches. Encore faut-il bien connaître le type de garanties proposées pour choisir les prestations les plus pertinentes. Faire le point sur votre situation personnelle permet d’envisager l’avenir avec plus de sérénité.

Quelle est la protection assurée par votre régime de Sécurité sociale ?

Les indemnités de base prévoient une indemnité journalière en cas d’incapacité, et une pension si vous êtes en situation d’invalidité.

Pour le décès ou l’invalidité, les protections des régimes sociaux sont souvent sommaires : la Sécurité sociale, par exemple, ne verse que 3.450 € aux ayants droit d’un salarié en activité qui disparaît. Un montant tout juste suffisant pour financer les obsèques, qui ne sera donc pas d’un grand secours pour la famille. En cas d’invalidité, ce n’est guère mieux : 1.655 € par mois au maximum, avec éventuellement un complément de 1.118 € si l’assistance d’une tierce personne est indispensable.

Votre entreprise ou votre branche vous couvrent-elles ?

Si vous êtes salarié, il est important de se renseigner pour mieux connaître votre contrat de prévoyance collective. Le plus souvent (mais pas toujours, notamment pour les non-cadres), les conventions collectives prévoient, dans le cas d’une incapacité, le maintien de votre salaire (90 % pendant 30 jours, puis 66 %, et dans le cas d’une invalidité, une pension complémentaire à celle versée par la Sécurité sociale. Dans le cas d’un décès, les proches du défunt se verront attribuer un capital, une rente éducation pour permettre à leurs enfants de poursuivre leurs études supérieures, une rente pour le conjoint, et une allocation obsèques.

Quelle est la prévoyance individuelle dont vous avez besoin ?

Si vous êtes travailleur non salarié, vous ne disposez pas de la couverture collective. C’est pourquoi il est indispensable de vous tourner vers les contrats de prévoyance individuelle tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse grâce à la loi Madelin.

Dans tous les cas, l’assurance décès, la prévoyance dépendance, l’assurance Garanties des Accidents de la Vie (GAV) sont autant de solutions à explorer pour bénéficier d’une couverture complète et protéger au mieux votre famille lors d’événements souvent soudains et douloureux. Ces contrats permettent d’être soutenu financièrement grâce au versement d’un capital, d’une rente mensuelle et/ou d’une rente éducation, mais aussi de bénéficier d’un accompagnement personnel. Dans ces situations difficiles, le soutien financier et administratif prévu par ces solutions pour aider à organiser votre vie quotidienne (aménagement du logement, services d’aide à la personne) est précieux.

Pour plus d’informations, vous pouvez prendre rendez-vous avec votre Conseiller AVENIR & SERENITE PATRIMOINE.

Rédaction achevée au 21/05/2018, sous réserve d'évolutions de l'actualité économique et financière, ainsi que des dispositions fiscales, juridiques et réglementaires.

 

 

Contactez-nous:

 

Accueil téléphonique : tous les jours même le week-end de 9h00 à 20h00

 

Réception sur rendez-vous, y compris en soirée et le week-end.

Petit logo 400 x 50 pixels
Notre expertise patrimoniale, votre avenir
 
106 rue de la République

92800 PUTEAUX

09.81.48.61.15

 

SAS au capital de 10 000 € - RCS NANTERRE 803 611 995 – APE 6630Z
Société immatriculée à l’Orias (www.orias.fr)  sous le numéro 15000399 en qualité de :

  • Conseil en Investissements Financiers adhérent de l’Anacofi-CIF association agréée par l’AMF.
  • Courtier en Assurance (cat. b),
  • Courtier en Opérations de banques et services de paiement
  • Démarchage Bancaire & Financier.
  • Carte de transactions sur Immeubles et fonds de commerce numéro CPI 9201 2018 000 026 280 délivrée par la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris Ile de France, sans perception de fonds, ne peut recevoir aucun fonds, effets ou valeurs