Les FIP et les FCPI

Pour investisseurs avertis

Un avantage fiscal attractif

Les FCPI (Fonds commun de placement dans l'innovation) et les FIP (Fonds d'investissement de proximité), investissent dans des entreprises non cotées ou cotées à caractère innovant ou régional.

Cela induit un risque majoré par rapport aux grosses sociétés cotées en bourse, d'où l'avantage fiscal à la clef.

Concernant leurs investissements, les sociétés de gestion préfèrent mener une approche multisectorielle afin de minimiser l'impact sur l'ensemble d'un portefeuille, de la baisse éventuelle d'un secteur. Un fonds comporte bien souvent une vingtaine « de lignes », soit autant de prises de participation dans des PME françaises, familiales. Plus que la plaquette commerciale, c'est le DICI (document d'information clé pour l'investisseur) qui vous renseignera sur les objectifs et la politique d'investissement, le profil de risque et de rendement, ainsi que les frais.

1409021414fip fcpi 2

La souscription de l'un de ces fonds ouvrent droit chacune à une réduction d'impôt de 18 % des versements dans la limite, par type de produit,

- de 12 000 € pour une personne seule,

- et de 24 000 € pour un couple.

Mais vous pouvez investir à la fois dans les FIP et dans les FCPI : FIP + FCPI = jusqu'à 8 640 euros d'économies d'impôts.

Cette souscription entre dans le plafond des niches fiscales.

Il faut conserver les titres pendant 5 ans au minimum sur le plan fiscal mais le plus souvent de 7 à 8 ans en pratique. Il s'agit donc d'un investissement long terme.

Au terme légal du placement de 5 ans minimum, les plus-values des parts de FCPI et de FIP sont exonérées d'impôt. Seuls les prélèvements sociaux subsistent.

Pour bénéficier de ces avantages fiscaux, le souscripteur doit prendre l'engagement de conserver ses parts au moins 5 ans à compter de la souscription. Toutefois, la loi permet au souscripteur de récupérer ses fonds avant ce terme en cas de décès, d'invalidité de 2ème ou 3ème catégorie ou de licenciement.

La souscription à des parts de FCPI et de FIP n'est pas dénuée de risques :

  • Vous devez être prêt  à une perte éventuellement totale de votre capital : en effet, la performance de FCPI et des FIP est aléatoire car elle dépend des résultats des petites entreprises dans lesquelles le fonds a investi, celles-ci pouvant faire faillite à tout moment.

  • Vos fonds sont bloqués au moins pendant cinq ans, souvent plus (jusqu'à 8 ans). Mieux vaut donc avoir une trésorerie nécessaire en cas de coups durs, car vous ne pourrez pas revendre vos parts de FCPI et de FIP rapidement.

  • En cas de non respect des conditions d'obtention des avantages fiscaux, vous pouvez perdre ceux-ci. Vous devrez alors rembourser les services fiscaux des réductions que vous aviez obtenues.

Vous l'aurez compris, la souscription de FIP et de FCPI est réservée à des investisseurs avertis et à titre de diversification dans un patrimoine déjà constitué.

Pour optimiser votre fiscalité sans prendre de risques inconsidérés, contactez-nous sans tarder.

 

×