Assurance-vie

Performances, frais, solidité de l'assureur... De nombreux critères techniques et financiers doivent être pris en compte avant d'investir dans un contrat d'assurance vie.

Pour faire le tri dans les 650 contrats d'assurance-vie existant en France, nous étudions à la fois les conditions techniques et les performances financières ; ensuite, certains contrats peuvent être intrinsèquement très bons et ne pas convenir aux objectifs, au profil de risque et aux connaissances d'un épargnant en particulier. C'est le travail minutieux que nous faisons ensemble pour choisir un produit adapté à vos besoins.

Mais commençons par notre travail en amont, voici nos points de contrôle et de sélection :

Caractéristiques

1) Le volume d’épargne gérée est un indicateur de l’évolution et de la pérennité d’un assureur. Pour autant, les assurances vie qui ont les plus gros encours ne sont pas forcément les meilleures. Un établissement de taille réduite bénéficie d’une plus grande souplesse de gestion et bien souvent de frais moindres.

2) Le nombre de souscripteurs mesure le succès rencontré par le contrat auprès du grand public mais ce n'est pas un gage de qualité intrinsèque du contrat plutôt un indice de performance des commerciaux du réseau ...

3) L’ancienneté du contrat permet de juger de sa régularité et de sa résistance mais les nouveaux contrats offrent des avancées techniques inaccessibles aux anciens. L'obsolescence guette si la compagnie d'assurance n'investit pas dans ses outils ;

4) Nous sommes attentifs aux opérations de rachat et de regroupement des organismes financiers qui peuvent induire des changements importants de politique.

5) La qualité du fonds en €uros, le nombre et la typologie des unités de compte offertes en architecture ouverte ;

Frais

5) Les frais d'entrée sont les plus visibles. Facturés entre 0 et 4,5%, ils rémunèrent la partie distribution et conseil ; moins il y a de conseil, moins il y a de frais ; ainsi notre contrat Link by Primonial peut arborer fièrement un 0% de frais d'entrée car il est souscrit en ligne avec un profil de risque dématérialisé et une allocation d'actif via un robot-advisor ; à l'opposé, notre contrat haut-de-gamme Patrimoine Vie Plus s'adresse à une clientèle patrimoniale qui nécessite beaucoup de réflexion sur des stratégies patrimoniales qui nécessite un travail administratif important, les frais de 4,5% peuvent se justifier ; ils peuvent être révisés à la baisse dans les situations les plus simples.

6) Les frais annuels de gestion sont les plus coûteux à long terme, ils rémunèrent pour partie la compagnie d'assurance pour son traitement administratif, et pour partie votre conseiller en gestion de patrimoine qui assure le suivi de votre contrat et de votre situation personnelle ; la réglementation impose un suivi au minimum annuel. Ils sont facturés à la fois sur le support en euros et sur les unités de compte. Nous privilégions les contrats très peu chargés en frais de gestion sur les fonds en €uros. Bien évidemment, la gestion des unités de compte est plus lourde et justifie des frais plus élevés, pouvant aller jusqu'à 1%.

7) Les frais d’arbitrages sont retenus sur chaque mouvement dans la composition du contrat. Là encore, les frais d'arbitrage sont répartis entre la compagnie d'assurance pour le traitement administratif et le conseiller. Notre contrat Link by Primonial, entièrement géré par un robot-advisor, et ne cécessitant pas d'intervention humaine, ne comporte pas de frais d'arbitrage. A l'opposé, notre contrat Advanced by Athymis, s'adresse à une clientèle résolument "orientée bourse" et active avec laquelle nous convenons d'honoraires de conseil pouvant aller jusqu'à 1,20 % en sus des frais de la compagnie de 0,60 %.

8) Les frais d’une gestion pilotée ou déléguée. Une fois le contrat souscrit, il faut avoir les connaissances, l'envie et le temps de procéder soi-même à des arbitrages. Pour notre clientèle patrimoniale, c'est mission impossible ; ce n'est pas possible non plus lorsque les parents ou les grands-parents souhaitent ouvrir un contrat d'assurance-vie à leur enfant mineur ou pour les majeurs protégés ; aussi, nous privilégions les contrats apportant une possibilité de gestion pilotée ou de gestion sous mandat ; la société de gestion est logiquement rémunérée pour son action, en sus des frais de gestion de l'assureur.

9) Les frais propres aux unités de compte sont les moins visibles : les supports en unités de compte supportent des frais qui leurs sont propres. Pour le même OPCVM ou la même SCPI, des conventions commerciales différentes ont pu être négociées entre le promoteur du produit et la compagnie d'assurance qui perçoit une rétrocession. Ces frais sont présentés dans l’Annexe Financière aux Conditions Générales et/ou dans les documents d’information financière (prospectus simplifié ou document d’information clé pour l’investisseur) propres à chaque unité de compte. Les frais propres aux supports « ETF » : Les frais d’investissement et de désinvestissement sur le support seront prélevés par l’Assureur sous la forme respectivement d’une majoration et d’une minoration du cours de clôture retenu pour l’opération.

Informations et services

10) La qualité de l’information remise doit être claire, transparente et facilement accessible : site internet, newsletters, lettres d’information….

11) Le niveau de digitalisation du contrat (souscription, versements…).

12) La rapidité de traitement des opérations (versements, arbitrage, rachat partiel, rachat total…).

13) Les options d'arbitrage automatique, l'existence de garantie plancher, l'accessibilité aux mineurs ou aux seniors grand âge, la co-souscription, le démembrement... autant de services qui peuvent être indispensables dans le cadre d'une bonne gestion de patrimoine ; les contrats grand public n'en bénéficient pas ;

Conditions d’accès

14) Le montant minimum à la souscription. Les contrats abor­dables sont privilégiés. Les banques réservent leurs meilleurs contrats à leur clientèle en gestion privée (minimum 250 000 € d'encours financier pour les moins distantes mais bien souvent 500 000 €). La poussée réglementaire (contrainte de formation de leur personnel notamment qui pousse les salaires vers le haut) va leur imposer de requérir un ticket d’entrée encore plus élevé. Notre raison d'être à nous, chez AVENIR & SERENITE PATRIMOINE, est de conseiller la clientèle qui n'atteint pas ces plafonds et mérite pourtant d'êtrer conseillée pour la gestion de son patrimoine. Nous subissons les mêmes contraintes réglementaires et de formation (43 h obligatoires par an) mais nos frais de structure et de marketing sont infiniment moindres.

15) La liberté d’accès au fonds en euros. En raison des taux bas, de plus en plus d’assureurs limitent l’accès de leur fonds en euros.

L’assurance vie est l’un des meilleurs placements, bien plus rentable dans la durée qu’un classique livret bancaire et bénéficiant d'une formidable fiscalité successorale. L’instauration d’une flat tax à 30% ne remet pas en question le régime privilégié de l’assurance vie qui demeure un outil idéal pour préparer votre retraite et/ou la transmission de votre patrimoine.   

Mais tous les contrats ne se valent pas. Et parmi les contrats que nous sélectionnons, et dont nous présentons certains sur ce site, tous ne seront pas adaptés à votre situation. Il faut aussi penser à optimiser la fiscalité et les prélèvements sociaux, à la rédaction de la clause bénéficiaire, au sort du contrat en cas de divorce... Cela nécessite incontestablement un bon conseiller : contactez SANS TARDER votre conseiller AVENIR & SERENITE PATRIMOINE.

×