Le risque des placements sans risques : l'inflation !

Rechercher la sécurité comporte des risques de perte en capital !
 
Habituellement, cette formulation était réservée aux investissements en actions, mais au vu de lafaiblesse des rendements des placements sans risque et de la hausse de l’inflation ces derniers mois, nous pouvons désormais l’appliquer aux placements sécuritaires. En effet, les placements préférés des épargnants français que sont les divers comptes sur livrets et les fonds en euros des contrats d’assurance-vie dégagent désormais un rendement net négatif ! Ainsi, avec une inflation de 2,3%, le rendement net du livret A est de – 1.55 % et celui des fonds en euros de – 0.8% / an, hors impôts.
 
Dans la mesure où l’ensemble de ces actifs sans risque représente plus de la moitié de la richesse financière des Français, l’enjeu devient crucial. Pour augmenter son espérance de rendement ildevient donc impératif de prendre plus de risques. Mais comment faire alors que l’ensemble des actifs financiers et immobiliers sont déjà valorisés à des niveaux historiquement élevés ?
 
Cet environnement constitue un défi pour notre cabinet qui doit accompagner des investisseurs averses au risque -du fait de 30 ans de désinflation qui ont permis d’offrir des rendements anormalement élevés sur des placements défensifs- et d’une appétence pour la matière financière assez faible.
Il nous faut déployer plus de pédagogie et d’outils pour expliquer de façon simple, transparente et « ludique » aux épargnants les tenants et les aboutissants de leurs placements, et les accompagner dans la prise de risques nécessaire à la protection de leur capital. Mieux comprendre permet d’accepter la fluctuation temporaire de son patrimoine, condition désormais indispensable pour atteindre son objectif de rentabilité.