Si je ne déclare pas ?

Il vaut mieux déclarer que se taire !

Nombreux sont celles et ceux qui ont tentés de resquiller à cet impôt depuis sa mise en place. Au vu des pénalités appliquées en cas d'oubli, c'est un mauvais calcul !

D’abord, il est important de savoir que votre ISF est plafonné à 75% des revenus nets de l’année précédente, d’où l’importance, notamment, de remplir correctement sa première déclaration.

Que risquez-vous en cas de retard de déclaration ?

Il est très risqué de ne pas déclarer son ISF, pour cet acte, on parlera de prescription sexennale, c’est-à-dire que vous pourrez vous faire contrôler pendant six ans.

Il faut savoir que la majoration appliquée en cas de retard est comprise entre 10 % à 40 % de l’impôt dû. De plus, les intérêts de retard sont de 0,4% par mois !

Que risquez-vous en cas de sous-estimation ?

 

Si vous êtes amené à trop sous estimer le montant total de votre patrimoine, sachez que vous pourrez être contrôlé dans les trois ans suivant la déclaration, puis il y aura prescription. Selon la gravité de votre sous-estimation, l’administration fiscale pourra vous appliquer 5% à 80% de majoration, en tant que pénalité. Sachez néanmoins qu’une marge d'erreur de 10% sera, sous réserve de bonne foi, tolérée si vous avez sous-évalué un bien en le déclarant.

 

La période de déclaration de revenu et d’ISF approchant à grands pas, ne vous y prenez pas à la dernière minute et faites bien attention aux erreurs, qui ne pardonnent pas auprès de l’administration !

 

Contactez sans tarder votre conseiller AVENIR & SERENITE PATRIMOINE.

SF approchant à grands pas, ne vous y prenez pas à la dernière minute et faites bien attention aux erreurs, qui ne pardonnent pas auprès de l’administration !

otre ISF est plafonné à 75% des revenus nets de l’année précédente, d’où l’importance, notamment, de remplir correctement sa première déclaration.


Que risquez-vous en cas de retard de déclaration ?

Il est très risqué de ne pas déclarer son ISF, pour cet acte, on parlera de prescription sexennale, c’est-à-dire que vous pourrez vous faire contrôler pendant six ans.

Il faut savoir que la majoration appliquée en cas de retard est comprise entre 10 % à 40 % de l’impôt dû. De plus, les intérêts de retard sont de 0,4% par mois !


Que risquez-vous en cas de sous-estimation ?

Si vous êtes amené à trop sous estimer le montant total de votre patrimoine, sachez que vous pourrez être contrôlé dans les trois ans suivant la déclaration, puis il y aura prescription. Selon la gravité de votre sous-estimation, l’administration fiscale pourra vous appliquer 5% à 80% de majoration, en tant que pénalité. Sachez néanmoins qu’une marge d'erreur de 10% sera, sous réserve de bonne foi, tolérée si vous avez sous-évalué un bien en le déclarant.

La période de déclaration de revenu et d’ISF approchant à grands pas, ne vous y prenez pas à la dernière minute et faites bien attention aux erreurs, qui ne pardonnent pas auprès de l’administration !

- See more at: http://www.simul-retraite.fr/Epargne-Retraite/actualitesdetail.aspx?id=273&ref=2015-04-02-si-je-ne-declare-pas-mon-isf&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20150409-interview-serge-lavagna-CFE-CGE-reforme#sthash.S33rQKNI.dpuf
×