Votre allocation d'actifs

Vos perspectives d’emploi et vos besoins financiers sont des facteurs importants à prendre en compte, conduisant à des allocations bien différentes d’un individu à un autre.

Vous êtes perplexe quant à la manière d’allouer votre capital entre actions, obligations et liquidités ?

Evidemment, avoir recours à un conseiller financier indépendant, comme votre conseiller AVENIR & SERENITE PATRIMOINE, peut s’avérer très utile. Si vous souhaitez prendre des décisions de votre propre chef, voici différentes situations qui appellent une allocation d’actifs bien différente les unes des autres.

Stabilité de l’emploi

Plus vous vieillissez et que vous approchez de l’âge de la retraite, plus vous aurez besoin de préparer le moment où vous subirez une chute de vos revenus. La part en obligations et en liquidités de votre portefeuille devra augmenter pour sécuriser votre capital.

Cette règle de prudence est également valable du point de vue de la stabilité de l’emploi. Si votre situation est très sécurisée, vous pouvez vous permettre de prendre plus de risque que si votre carrière professionnelle est marquée par une volatilité de vos revenus.

Les personnes à profil plus risqué (commerciaux, entrepreneurs) peuvent être confrontées à une imprévisibilité de leurs revenus d’un mois sur l’autre, d'une année sur l'autre. Une telle volatilité milite en faveur d’une allocation comportant un fonds d’urgence plus important (représentant 3 à 6 mois des dépenses courantes de la famille), d'une épargne accrue en période de "vaches grasses", ainsi qu’une allocation d’actifs plus prudente sur le moyen terme dans l’éventualité où le fonds d’urgence viendrait à s’épuiser.

Approche multi-tâches

Adaptez l'allocation d'actifs à l'objectif de vos portefeuilles :

- le portefeuille que vous constituez en prévision de la retraite est sacro-saint : interdisez-vous dans tous les cas d'y toucher, quelle qu'en soit la bonne (mais bien souvent mauvaise) raison ! Si vous ne vous en sentez pas capable, ouvrez un PERP ! L'allocation sur le long terme devra être très dynamique puis être sécurisée petit à petit, non pas à l'approche de la retraite comme cela est prévu par défaut dans les contrats (obligation légale) mais en fonction de votre espérance de vie (cela signifie qu'il faut adopter une gestion libre, à condition quand même de savoir gérer ! Sinon, il vaut mieux déléguer la gestion à un professionnel).

- vous devrez donc prévoir un autre portefeuille (assurance-vie), sur lequel vous pourrez ponctionner pour financer d’autres objectifs pendant que vous êtes encore en activité et au début de votre retraite : cette portion du portefeuille devra être l’objet d’une allocation plus prudente pour éviter de perdre une partie du capital au moment du retrait.

Exposition au risque actions, oui, mais pas n'importe comment !

Veillez à une bonne diversification de votre poche d'actions sur plusieurs entreprises, sur plusieurs secteurs, sur plusieurs zones géographiques : nous voyons encore trop de nos clients qui investissent une part importante de leur capital dans les titres de leur entreprise (l'attribution d'actions gratuites et les PEE et PERCO les y poussent parfois de façon inconsidérée). Cela n’est pas idéal, le risque est trop important : en cas de difficultés de l'entreprise, vous perdrez votre emploi ET votre capital retraite !

N'oubliez pas que les dividendes constituent le but de votre portefeuille ; ne spéculez pas sur d'hypothétiques plus-values de start-up dans votre portefeuille en prévision de la retraite !

Autres sources de revenus

L’existence d'autres sources de revenus lorsque la retraite sera venue (pension de retraite, revenus fonciers ...) ou la diminution des charges (fin du crédit sur la résidence principale, des études des enfants...), voire l'espérance d'une donation ou d'un héritage, aura un impact sur l’allocation d’actifs. De manière générale, plus la part prévisible de revenus diminuée des charges est importante, plus la poche actions gagnera en proportion. Si votre retraite est faible et que vous êtes encore locataire lorsque la retraite viendra, la part sécurisée devra être plus importante.

Durée de la retraite

Votre espérance de vie joue un rôle important dans votre allocation : un retraité de 60 ans aura des besoins plus importants sur la durée qu’un retraité de 80 ans. Cela doit inciter le premier à détenir un portefeuille d’investissement plus important, mais aussi à avoir une allocation d’actifs plus agressive que le second.

Volonté de laisser un capital

Souhaitez-vous léguer un capital à vos enfants ou petits-enfants ou préférez-vous profiter du fruit de votre labeur jusqu’au bout ?  Dans le premier cas, vous opterez pour une plus grosse allocation aux actions que ce ne serait autrement le cas.

Bien entendu, votre conseiller AVENIR & SERENITE PATRIMOINE prend tous ces paramètres en compte et bien d'autres, il prend en compte votre aversion ou votre appétence au risque, vos connaissances, et vous aide à résister à vos biais psychologiques.

Besoin d'un conseil ? Contactez-nous sans tarder.

×