Quelles alternatives aux livrets ?

A 0,75 %, le livret A ne protège même plus contre l'inflation. Il faut chercher d'autres solutions de placement, quitte à renoncer à la liquidité.

Faites le calcul : un livret A rempli au plafond de 22 950 euros rapporte 172 euros d'intérêt sur un an. Un maigre gain dont il faut pourtant apprendre à se contenter : le gouvernement a annoncé que le taux du livret A resterait à 0,75 % net d'impôts et de prélèvements sociaux jusqu'en 2020. Dans un contexte d'inflation attendue à 2 % par la Banque de France pour 2018, placer son argent sur un livret A signifie donc perdre du pouvoir d'achat. Il est urgent de trouver d'autres solutions pour votre épargne sans risque.

Livrets bancaires : de 0,10 % à 1 % brut, morne plaine...

Inutile de chercher du côté des livrets bancaires soumis à l'impôt : ils ne rapportent plus rien, ni dans les banques en ligne ni dans les réseaux bancaires. Ainsi, les taux sont compris entre 0,10 % (Boursorama, ING Direct) et 0,40 % (Hello Bank) avant impôt. Seuls trois produits sortent du lot : le livret Zesto de RCI Banque, le livret Distingo de PSA Banque et le livret d'Orange Bank affichent encore 1 % brut, soit 0,70 % net après prélèvement fiscal unique de 30 %. Un taux correct, mais qui reste inférieur à celui du livret A. Ces livrets peuvent donc s'envisager pour placer une somme importante, au-delà des plafonds de l'épargne réglementée, sur quelques semaines ou quelques mois.

Oubliez aussi les comptes à terme : peu d'établissements en proposent dans le contexte actuel de taux d'intérêt à court terme négatifs. Chez PSA Banque, le compte à terme à taux progressif sur trois ans, affiche un taux actuariel brut de 1,20 % sur un an. C'est certes un peu mieux que le livret du même établissement (1 %), mais le compte à terme est bloqué, contrairement au livret.

Recours à l'assurance-vie (mais sans frais d'entrée uniquement, contactez votre conseiller AVENIR & SERENITE PATRIMOINE ou voyez notre contrat d'assurance LINK VIE, souscription en ligne)

Il y a donc mieux à faire. Mais, soyons clairs : il n'existe pas de placement rapportant plus que le livret A qui soit à la fois aussi liquide et aussi sécurisé. En revanche, en réduisant vos exigences sur l'un ou l'autre de ces critères, vous pouvez trouver une alternative crédible à votre livret A. Au-delà des plafonds de l'épargne réglementée, vous pouvez sacrifier en partie la liquidité pour profiter d'un meilleur rendement. Le fonds en euros de l'assurance-vie répond à cette description puisqu'il ne présente pas de risque en capital, tout en ayant rapporté en moyenne 1,80 % brut en 2017, soit 1,49 % après prélèvements sociaux. C'est deux fois plus que le livret A. Un taux suffisamment élevé, cette fois, pour battre l'inflation.

Le rendement devrait continuer à s'éroder en 2018, probablement aux environs de 1,60 % à 1,70 %. Mais l'assurance-vie bénéficie de la mise en place de la flat tax, qui a renforcé sa liquidité. En effet, les versements effectués depuis le 27 septembre 2017 ne subissent plus de taxation pénalisante pour les contrats de moins de huit ans (a fortiori ceux de moins de quatre ans), mais seulement la flat tax de 30 % (incluant les prélèvements sociaux). Il devient dès lors plus aisé de récupérer son capital si nécessaire. L'idéal est tout de même de réaliser un retrait sur un contrat de plus de huit ans pour bénéficier de l'abattement qui permet généralement de retirer plusieurs dizaines de milliers d'euros sans fiscalité.

Utiliser le fonds en euros de l'assurance-vie pour placer ses liquidités nécessite cependant quelques précautions. Si vous pensez effectuer un rachat à moyen terme, mieux vaut privilégier un contrat en ligne sans frais d'entrée. Dans le cas contraire, vous serez perdants car il faut plusieurs années de rendement pour amortir les 2 à 4 % de droits d'entrée. À l'inverse, vous pourrez réaliser des versements et des rachats régulièrement sur un contrat sans frais d'entrée. Même si le contrat vient d'être ouvert cette année, ces versements devraient vous rapporter plus, sur un an, qu'un placement sur un livret A compte tenu du rendement moyen des fonds en euros et du taux de PFU à 30 %.

Un mix fonds en euros et fonds prudent ou patrimonial

L'assurance-vie offre d'autres possibilités de diversification, cette fois via les unités de compte. Contrairement au fonds en euros, ces produits ne sont pas garantis. Mais rien ne vous oblige à choisir des unités de compte ultra volatiles : tous les contrats proposent aussi des fonds peu risqués, principalement composés d'obligations à court terme. Attention : les unités de compte correspondant à un profil de risque prudent seront pénalisées le jour où les taux d'intérêt commenceront à remonter. Ce n'est pas encore le cas, mais l'échéance se rapproche progressivement.

Si vous souhaitez limiter le niveau de risque global de votre contrat, veillez à limiter la proportion d'unités de compte (par exemple à 20 %) et à choisir des supports de type patrimoniaux, dont l'objectif est de préserver le capital quelles que soient les conditions de marché.

Assurance-vie investie en SCPI, n'y pensez pas!

De plus en plus de contrats d'assurance-vie proposent des SCPI, ces placements investis en immobilier d'entreprise. Il s'agit certes d'unités de compte à risque maîtrisé, mais la structure de frais de ces produits impose une détention très longue, au minimum de dix ans. En effet, il faut compter environ 10 % de droits d'entrée. Les SCPI ne conviennent donc pas pour placer vos liquidités.

1,2% Rendement annuel net d'un placement sur un fonds en euros (dont le taux serait de 1,70 %) après PFU à 30 % (si contrat sans frais d'entrée).

Les « vieux » PEL toujours au top

Il est aussi possible de placer votre épargne sans risque sur un plan d'épargne logement (PEL), du moins si vous en aviez ouvert un il y a quelques années, lorsque son taux était attractif. Ainsi, les plans de moins de douze ans (donc non imposés) ouverts avant le 31 janvier 2015 rapportent encore aujourd'hui 2,50 % bruts, soit 2,07 % après prélèvements sociaux. Un taux très satisfaisant pour un placement totalement sécuritaire. Attention, le PEL n'est pas souple : tout retrait entraîne la clôture du plan, quel que soit son âge. Inutile, en revanche, d'ouvrir un PEL aujourd'hui si vous n'en détenez pas : les plans ouverts depuis le 1er janvier 2018 rapportent 1 % brut mais sont soumis à la flat tax dès la première année, soit une rémunération nette à 0,70 %. Un niveau inférieur à celui du livret A.

liquidités trésorerie