Mars 2015 : défiscalisez grâce à notre gamme "hors plafonnement" : Malraux, Déficit Foncier, Nue - Propriété et Monuments Historiques

Le plafonnement des niches fiscales est de 10.000 € pour tous les foyers fiscaux en 2015, quel que soit le niveau de leur revenu imposable.

Afin de calculer le montant de l'impôt plafonné, l'administration opère le plafonnement en procédant à « une double liquidation » de l'impôt sur le revenu du foyer fiscal : Concrètement, le fisc va dans un dans un premier temps, calculer l'impôt, selon les modalités habituelles et en prenant en compte tous les avantages fiscaux que le contribuable aura déclaré dans sa déclaration de revenu.
Puis, le fisc va calculer un impôt théorique, sans prendre en compte les avantages fiscaux qui entrent dans le champ du plafonnement.

La différence entre les deux cotisations fait apparaître l'économie totale d'impôt résultant des avantages fiscaux concerné par le plafonnement. Si cette économie dépasse le plafond, l'excédant va alors s'ajouter à l'impôt qui devrait être versé en l'absence de plafonnement.

Certaines réductions échappent néanmoins à ce plafond :

Il s'agit du PERP, de la réduction pour l'investissement dans une SOFICA et de celle pour l'investissement en Outre-Mer (Girardin), qui dispose chacune d'un plafond particulier de 18 000 euros. Le Malraux échappe également au plafonnement : Il permet des déductions (22% ou 30%) sur une enveloppe de travaux (jusqu'à 100.000 euros par an) effectués dans un bâtiment classé destiné à la location.

Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs placements défiscalisants. Le montage de ces dossiers prend du temps, alors n'attendez pas.

Contactez-nous sans tarder pour optimiser votre fiscalité.

×